Madres audois

Très gros hêtre têtard dans zone à éboulis

Date de la donation : Février 2024

Propriété actuelle de Forêts préservées : 1345 m2

Localisation : Massif forestier de plusieurs milliers d’hectares en prolongement du massif du Madres

Type de forêt : site hétérogène sur de très fortes pentes avec zone de gros hêtres têtards, hêtraie sapinière, éboulis rocheux et falaises

Altitude : entre 650 et 1250 mètres

Chasse : Permise, nous sommes dans un Bien Non Délimité. Quelques battues au sanglier chaque année, ainsi que chasse à l’Isard. Les conditions d’accès étant très difficiles, seule une partie de la parcelle est parcourue par les chasseurs.

L’intérêt de préservation et de quiétude du site est majeur par rapport aux rapaces qui fréquentent ses falaises, comme ce Gypaète barbu. © Joel Duvernay

 

Intérêts du projet :

  • Ce site classé Natura 2000 au titre de la directive Habitats et Oiseaux est d’un très fort intérêt écologique et sa préservation pérenne est une très bonne nouvelle. Un grand merci à Agnès, qui a fait donation de ce petit lot à Forêts préservées sur une parcelle de 56 hectares. Cette action induit la garantie de l’évolution naturelle sur l’ensemble de la parcelle (voir la définition d’un BND ici).

  • Le site, qui présente une zone de falaises, est fréquenté par des Gypaètes barbus, des Vautours fauves, des Aigles royaux, des Faucons pèlerins, des Craves à bec rouge, un Hibou grand duc, ainsi qu’une population d’Isards.

  • La forêt est en évolution naturelle depuis plusieurs décennies. La parcelle ne présente aucune trace d’exploitation (aucune souche). Une piste carrossable existe à quelques dizaines de mètres en contrebas de la parcelle. Il n’existe aucune pénétration par des routes ou pistes forestières à l’intérieur du site. Aucune zone de pâturage n’est concernée.

  • La partie forestière de la parcelle renferme une zone de gros hêtres têtards abritant de très nombreux micro habitats, une petite hêtraie sapinière avec de gros hêtres et de très gros bois morts de sapins, ainsi que de petites grottes avec potentielles populations de chiroptères.

  • La donation de ce petit lot permettra la continuation de l’absence de gestion sylvicole sur la totalité du périmètre du BND, qui est en évolution naturelle depuis plusieurs décennies, et par là même, une garantie de quiétude quant à l’exploitation forestière pour les habitats naturels et espèces présents de manière pérenne.

Objectifs :

  • La libre évolution de cette forêt sur le très long terme.
  • Sensibiliser les autres propriétaires du BND dès le printemps 2024.
    Les vautours fauves sont très présents sur les éperons rocheux du parcellaire préservé. © Joël Duvernay
    Vue depuis le site
    Ambiance de forêt sauvage et grosse chandelle (bois mort sur pied) de Sapin pectiné sur les fortes pentes du parcellaire