Haut Salat

Vue d’ensemble de la parcelle © Philippe Falbet

Dates d’acquisition : Septembre 2022

Propriété actuelle de Forêts préservées : 2 hectares

Localisation : massif forestier de plusieurs centaines d’hectares situé dans le Haut Salat, en Ariège

Type de forêt : hêtraie située sur de fortes pentes avec une succession de ravins encaissés, majoritairement d’orientation Nord et Est

Altitude : entre 1100 et 1600 mètres

Chasse : Permise, nous sommes dans un Bien Non Délimité. Les conditions d’accès étant très difficiles, seule une partie de la parcelle est parcourue par les chasseurs.

 

Ravin encaissé où coule un petit ruisseau ou ru, à sec lors de l’été 2022  © Philippe Falbet

Intérêts du projet :

  • Nous avons acquis un premier lot de 2 hectares dans un Bien Non Délimité de plus de 250 hectares. Cette action permet d’ores et déjà la garantie de l’évolution naturelle sur l’ensemble de la parcelle (voir la définition d’un BND ici). Cela nous permet également d’avoir un droit de préférence pour des acquisitions futures d’autres lots dans cette même parcelle.

  • La forêt est en évolution naturelle depuis plusieurs décennies. La quasi totalité de la parcelle ne présente aucune trace d’exploitation (aucune souche) sauf sur la partie basse (exploitation réalisée il y a plus de 30 ans). Une ancienne piste d’exploitation pénètre la forêt par le nord sur quelques centaines de mètres, elle s’arrête vite. Ensuite … il n’existe aucune pénétration par des routes forestières, pistes ou sentiers balisés. Aucune zone de pâturage n’est concernée.

  • Très sauvage, la forêt est une succession de ravins encaissés aux ambiances très fraîches et de crêtes plus sèches. Elle est majoritairement composée de hêtres. Le sapin y est parfois présent, encore timidement, en sous étage. On trouve des chênes sessiles en mélange avec le hêtre dans les parties basses. Elle est traversé par des ruisseaux, des chaos rocheux, des éboulis, des zones humides, d’anciennes pâtures recolonisées par les fougères aigle et les bouleaux. 

  • La parcelle est en contact direct avec l’étage subalpin et au dessus, avec des pics culminant à plus de 2200 mètres d’altitude. La première vieille forêt de montagne (sapinière à forte maturité), inventoriée et validée par le GEVFP (Groupe d’Etudes des Vieilles Forêts Pyrénéennes), est à seulement deux kilomètres à vol d’oiseau.

  • La majorité de la parcelle est très difficile d’accès pour le promeneur. Elle constitue en cela une zone de quiétude pour la faune et la flore autochtone. Toute sa partie haute est répertoriée comme « site vital Grand tétras », l’espèce y est donc probablement présente, notamment en période de reproduction. Isards et cervidés s’y réfugient  en période hivernale.

    Objectifs :

    L’objectif de cette acquisition est de mettre un premier pied dans ce massif qui présente de forts enjeux écologiques de par sa situation et son inaccessibilité.

    La pérennisation de l’évolution naturelle, qui y existe déjà depuis plusieurs décennies, va permettre au fil du temps une maturité du peuplement, pour devenir à terme une vieille forêt, véritable cœur de biodiversité, en continuité écologique avec les autres vieilles forêts présentes sur cette partie de la haute chaîne pyrénéenne.

    Le lichen Lobaria pulmonaria est sensible a la pollution de l’air, il est en ce sens un très bon indicateur de sa qualité. Il peut atteindre une taille imposante lorsqu’il se développe sur l’écorce de vieux hêtres comme celui ci. © Philippe Falbet
    La couleur vive de cette trémelle contraste avec la couleur sombre de l’écorce du bois mort. © Philippe Falbet

    La parcelle est parcourue par de nombreux ruisseaux qui viennent grossir les eaux du Salat. © Philippe Falbet