Ruisselet sur le parcellaire acquis, vieille forêt pyrénéenne de part et d’autre © Philippe Falbet

Dates d’acquisition : avril 2019 (13,71 ha) puis août 2021 (26,7 ha)

Propriété actuelle de Forêts préservées : 40,41 hectares

Localisation : massif forestier d’environ 200 hectares, haute chaîne pyrénéenne, Ariège

Type de forêt : hêtraie sapinière en versant nord

Altitude : entre 1300 et 1800 mètres

Chasse : Inexistante, en raison des très fortes pentes par endroits, de l’inexistence de routes forestières et sentiers, de nombreux départs de sources en talwegs freinant la progression pédestre

Zone d’éboulis dans la sapinière sur le parcellaire acquis © Philippe Falbet

Intérêts du projet :

  • massif non pénétré d’une superficie d’environ 200 ha, aucune piste forestière, ce qui en fait pour l’instant une zone de refuge de flore et de faune autochtones
  • Exploitée jusqu’au milieu du XIXème siècle (nombreuses places de charbonnage), faiblement exploitée par la suite jusqu’à il y a 60 ans puis plus du tout, la la forêt est en passe de devenir dans 50 ans ou peut-être moins, une vieille forêt pyrénéenne dans sa totalité.
  • Plusieurs « patchs » de 5 à 15 hectares sont inventoriés comme vieille forêt pyrénéenne. Ce sont prioritairement ces zones, anciennes et matures, que nous avons acquises.
  • écosystème très riche en terme de biodiversité, du fait des stades matures et pré matures de la forêt
  • milieu « mosaïque » naturel : départs de sources, zones d’éboulis hébergeant une flore diversifiée et intéressante pour la faune (myrtilliers, framboisiers, sureaux rouges, sorbiers des oiseleurs, etc), milieux ouverts
  • site vital pour le Grand tétras, habitat du Chat forestier, du Pic noir, de la Chouette de Tengmalm
  • en connexion directe avec les sommets de la haute chaîne

Objectifs :

Totalement privé, ce massif de 200 hectares est constitué d’une myriade de parcelles appartenant à de très nombreux propriétaires. Nous avons acheté des parcelles à environ 15 propriétaires, dont la plupart vit dans le village en contrebas. Ceux ci ont accepté de nous vendre car ils ont adhéré à notre projet de préservation de cette forêt. Plusieurs personnes sont natives du village, dont un ancien berger.

Étant devenus un propriétaire majeur de ce massif, nous souhaitons grâce à notre acquisition, qu’il reste en évolution naturelle dans sa totalité sur le très long terme. Tout projet de route forestière se heurterait à cette volonté.

Aucun sentier n’existe plus dans ce massif constitué de très fortes pentes. Toutefois, chacun peut aller si le cœur lui en dit, s’y promener, s’y ressourcer ou cueillir des champignons.

Clairière naturelle en pleine forêt © Philippe Falbet
Chandelle de très gros bois © Philippe Falbet

 

L’un des nombreux ruisselets traversant la zone © Philippe Falbet
Micro habitats (milieux de vie de taille réduite) © Philippe Falbet