Haut Comminges

Cascade en bordure de parcelle

 

État d’avancement : nous avons confirmé en novembre 2020 une offre d’achat. La vente est en cours, avec un acte de vente définitif prévu autour de mi avril 2021. Tout don à partir de la mi novembre 2020, ira à l’achat de cette forêt !

Localisation : Haut Comminges (sud de la Haute Garonne) sur une surface de 3.12 hectares. 

Type de forêt : hêtraie sapinière, vieille forêt de montagne, ancienne et mature, à forte naturalité, située sur de fortes pentes, en bas de vallon

Altitude : les parcelles acquises sont entre 900 et 1000 mètres d’altitude. 

Chasse : le parcellaire est dans le bas du massif, à quelques centaines de mètres d’une route. Nous ne souhaitons pas actuellement nous positionner sur des mesures envers les chasseurs, étant donné la taille du parcellaire à acquérir et son morcellement (plusieurs parcelles sont séparées par une ou deux parcelles qui ne nous appartiennent pas).

Au cœur de la vieille forêt en cours d’acquisition

Intérêts du projet :

– Les parcelles acquises se situent dans une zone de très forts enjeux écologiques. Elles sont situées sur les pentes de deux vallons en continuité directe d’un très grand massif de forêt privée et publique. Elles sont à 600 mètres à vol d’oiseau d’une vieille forêt de montagne de plus de 200 hectares d’un seul tenant, publique et pour l’instant, totalement hors sylviculture. Pour info, les vieilles forêts de cette taille se comptent sur les doigts d’une main dans les Pyrénées.

– C’est un ensemble de parcelles situées entre deux ruisseaux descendant sur des pentes raides, directement depuis la haute chaîne, d’où la présence de cascades très esthétiques en bord de parcelles. La présence du Desman des Pyrénées, espèce endémique protégée, y est avérée.

– On y trouve de gros bois morts à tous les stades de décomposition, de très gros hêtres et sapins. Biotope parfait pour chats sauvages, martres, renards, chiroptères forestiers, rapaces nocturnes.

– De très gros hêtres têtards vivants ou morts avec d’énormes cavités à terreau, sont le refuge de cortèges d’espèces rares (car liées aux stades âgés des forêts), notamment d’insectes saproxyliques. Ils témoignent d’une exploitation passée, tout comme des murets de soutènement sur deux des parcelles.

Objectif : Notre objectif est l’évolution naturelle des parcelles acquises.

Laissons la place à quelques photos, qui témoigneront plus que toute explication, du caractère sauvage et exceptionnel de ce site.

Enorme cavité de pied dans un hêtre tétard, à la confluence de deux ruisseaux.
Au cœur de la forêt en cours d’acquisition
Fort volume de bois mort au sol et sur pied, dans la zone haute de la forêt en cours d’acquisition
Cascades en bord de parcelle
Ancien chemin avec muret de soutènement, coupé naturellement par des bois morts
Très gros hêtre
5 des 14 parcelles sont situées en zone haute du bas de vallon à protéger, avec la partie supérieure en prairie. L’activité sera bien sûr maintenue, en accord avec le fermier qui y laisse pâturer ses vaches. La forte pente ne permet pas à son troupeau de descendre dans la forêt.
Hêtre en équilibre, zone de falaises